le réveil bis

 

dimanche 4 décembre

On se retrouve avec les copains pour un lever de soleil en luchonnais. En effet le topo est de monter au pic de Bacanère, 2193m, pour y observer l’astre solaire s’éveiller.

Nous partons donc, vers 5h30, du petit hameau d’Artigue perché à 1225 m au dessus de Luchon. Nous prenons et suivons le GR10, sur une large piste, frontales vissées sur nos bonnets, pour arriver à la cabane de Saunères, 1660m, en admirant en contre-bas la cité luchonnaise allumée. Petite collation puis nous repartons, cette fois sur un sentier plus étroit mais cependant très bien marqué, GR10 pour cause!

C’est toujours un moment particulier de grimper la montagne de nuit, avec pour simples lumières, les frontales et les étoiles. Une sensation incroyable, on se fond dans les éléments.

Nous arrivons sur la crête au moment de l’aube et continuons un peu plus loin en laissant sur notre droite la cabane de Peyrehitte, où nous casserons la croute au retour. Malgré la montée il ne fait pas chaud, le vent s’est levé et nous sommes loin des 5 degrés du départ.

Nous laissons à droite le Plan de Montmajou, 2082m, et commençons à avoir les pieds dans la neige dure cependant sans difficultés pour avancer.

Le jour devient de plus en plus présent, la couleur du soleil apparaît au fur et à mesure, il ne faut pas trainer pour arriver à l’heure au sommet. Sur la crête sommitale, nous longeons les bornes frontières, un pied en France, l’autre en Espagne!!!!!

Il est 8h25, nous arrivons au sommet du Bacanère et par magie en même temps quasiment le soleil sort le bout de son nez. Quelle magie ce lever de soleil, de nature, de vie….

Il fait froid, nous sommes couverts autant que nous pouvons, mais le moment tant attendu nous fait oublier cette froidure. Nous profitons, apprécions, observons et partageons la montagne s’éveillant.

Le panorama est large : plaine, Ariège, Luchonnais, Hautes-Pyrénées et son Pic du Midi et le fabuleux massif de l’Aneto qui se permet de jouer avec les nuages, comme pour nous narguer d’être montés trop tôt mais qui se découvrira une fois que nous serons posés à la cabane plus bas.

Le retour se fera quasiment par le même itinéraire avec des souvenirs gravés en nos mémoires.

p1000917p1000915p1000913p1000907p1000906p1000903p1000898

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s